banniere

Chloé Méhat Blog

Le télétravail pénalise-t-il les mamans ?

18 juin 2020

annie-spratt-g9KFpAfQ5bc-unsplashvf

Après une période de télétravail forcé, bon nombre de mamans étaient impatientes de quitter leur bureau improvisé à la maison. Pourtant, le travail à domicile est plébiscité par de nombreuses femmes actives. Quel constat peut-on tirer aujourd’hui ?

Le rôle des mères face aux pères en télétravail ?

Lorsque le père et la mère sont tous les deux en télétravail, ils sont exposés au même stress voire au burn out parental. Tâches domestiques, sollicitations des enfants, personne ne peut y échapper ! Un planning s’impose pour organiser l’espace-temps de chacun. Cette étape sera plus ou moins facile suivant les couples, c’est ici que les conflits peuvent apparaitre : Qui du père ou de la mère a le travail le plus important ? Qui va gérer le plus l’enfant ? Qui aura l’avantage dans cette phase de négociation ?

Comme l’indique en entretien la sociologue Frédérique Letourneux qui a mené une enquête sur les formes contemporaines du travail à domicile, la question de la place du travail dans nos vies ne relève plus de l’organisation collective comme pour un salarié, mais elle est arbitrée au sein de la famille.

J’ai rencontré des femmes, qui à terme, craignent une atteinte à la liberté des mères. Ces mamans actives seront perdantes d’un tel dispositif. Pour nos mères le travail a participé à leur émancipation du foyer, ce n’est pas pour y revenir sous prétexte de souplesse.

D’autres mamans actives épanouies dans ce modèle de télétravail ont la capacité de dire : je travaille donc je ne fais pas le ménage, et je ne m’occupe pas des enfants même si je suis à domicile.

 

Et hors contexte covid ?

« Il faut être vigilant sur le sujet, le vrai télétravail ce n’est absolument pas ce qu’on a vendu à tous les parents dans cette période covid ! »

Pour Alice, maman de Léonard et cadre, le télétravail n’est pas pénalisant, c’est l’arrêt de l’école qui l’a été : « Le télétravail apporte toujours une forme supplémentaire de flexibilité et c’est ça dont les mamans ont besoin. ».

D’après mes amies slasheuses, entrepreneuses en freelance et partiellement en télétravail, ce serait à elles d’aller chercher les enfants à l’école en cas d’imprévu, de maladie, sous prétexte qu’elles ont plus de liberté ou encore moins de transport.

Heureuses ou pas en télétravail, laissons-le comme une alternative et un choix. Si ce phénomène se généralise, les travailleuses ne devront pas se sentir fragilisées par des statuts moins protecteurs surtout dans un moment de crise économique…

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x